18 novembre 2009

Lorenzo Mattotti joue sur du velours

couv.1258546998.jpgmattotti08.1258553411.jpgI'm waiting for the man. Comment ça, il est déjà parti ? Ah, il ne fallait pas venir en retard à la galerie Martel  hier soir, sous peine de manquer la venue de Lou Reed pour le lancement de The Raven, livre écrit par l'ancien chanteur du Velvet Underground et illustré par Lorenzo Mattotti. Un tour de dédicace et puis s'en va, avec peut-être 26 dollars in his hand. Et bien tant pis, restaient tout de même accrochés aux murs les originaux du dessinateur italien dont la participation au projet s'est décidée après maintes étapes.

mattotti01.1258553499.jpgA l'origine, The Raven est un opéra inspiré par l'oeuvre d'Edgar Poe (Le corbeau est une nouvelle de l'écrivain américain) que Lou Reed a écrit et composé en 2003, à l'initiative du metteur en scène Bob Wilson qui monta le projet. Puis le spectacle est devenu double CD, puis livre. Et pour illustrer ses textes dans l'édition française, l'auteur de l'inusable Walk on the Wild Side demanda conseil à Art Spiegelman. On se souvient que la galerie Martel (ouverte fin 2008 par Rina Mattotti, l'épouse de Lorenzo - photo ci-dessus) organisa en juin dernier une exposition rétrospective de l'auteur de Maus . Ce dernier pensa donc tout naturellement à Mattotti pour faire dialoguer ses dessins avec les textes de Lou Reed.

mattotti03.1258556047.jpg   mattotti04.1258556146.jpg   mattotti06.1258556226.jpg

Le choix de Spiegelman semble une évidence lorsqu'on regarde les originaux présentés 17 rue Martel. L'éditeur précise dans sa présentation que le texte de Lou Reed est un sombre questionnement : "Qui sommes-nous ? Qui suis-je ? Qu’est-ce qui me pousse à faire ce que je ne devrais pas ? Qu’est-ce qui attire irrésistiblement vers le « mauvais côté » ? D’où viennent les forces d’auto-destruction ? Et ce fatal désir pour ce qu’on ne peut avoir…" Mattotti est au diapason. Les esquisses en noir et blanc comme les dessins en couleur sont inquiétants à souhait. De petites scènes de cauchemar, ou le noir et le rouge ont souvent la part belle, avec pour le visiteur le répère des surréalistes, De Chirico et Dali en tête.

mattotti05.1258557791.jpg mattotti10.1258557446.jpg mattotti09.1258557545.jpg

Les amoureux de l'illustration ne s'y étaient pas trompés hier soir. On pouvait en effet croiser José Muñoz, Loustal, François Avril et Isabelle Chaland, tous membres de la confrérie des défenseurs de la belle ouvrage. Il n'est pas trop tard pour leur emboiter le pas.

mattotti07.1258558606.jpg mattotti12.1258558661.jpg mattotti11.1258558700.jpg

The Raven, jusqu'au 9 janvier 2010, Galerie Martel, 17 rue Martel, Paris 10e.

Images : © Thierry Lemaire.

Posté par _ THL _ à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Lorenzo Mattotti joue sur du velours

Nouveau commentaire