05 novembre 2009

Une expo événement pour le musée de la BD en 2010

Dessin de Mattotti qui servira de base à l'affiche.Le musée de la bande dessinée d’Angoulême dévoile les premières informations sur "cent pour cent", sa première exposition de l’année 2010. Une manifestation 100% internationale et 100% prestigieuse.

Un événement de ce genre, ça se prépare longtemps à l’avance. Il aura fallu plus de deux ans pour boucler "cent pour cent", la prochaine exposition du musée de la bande dessinée d’Angoulême. Et pour cause. L’institution angoumoisine a demandé à 100 auteurs de bande dessinée du monde entier d’interpréter à leur façon une planche choisie dans la collection du musée. Une sorte de mise en abymes où les créateurs contemporains s’approprient le patrimoine de la BD et dialoguent avec l’œuvre d’auteurs qui les ont impressionnés d’une manière ou d’une autre.

Le principe est astucieux. D’un côté, il permet de mettre en lumière quelques-unes des plus belles planches conservées par le musée. De l’autre, il dresse un panorama de la bande dessinée actuelle avec 100 auteurs issus de diverses cultures.

Breccia et Mattotti côte à côte.

Les duos ainsi formés en apprennent finalement beaucoup sur les auteurs qui ont accepté l’invitation au dessin. Certains en profitent pour rendre hommage à leurs maîtres. C’est le cas de Mattotti pour Breccia, Muñoz pour Pratt, Toppi pour Battaglia voire Baudouin pour Buzzelli ou Cestac pour Segar, avec une forte dimension émotionnelle pour le visiteur. D’autres tentent des expériences graphiques comme Schuiten pour Cuvelier ou Juillard pour Jeff Jones. D’autres encore préfèrent célébrer des proches, comme Lécroart pour Trondheim, Ruppert & Mulot pour Killofer ou Trondheim pour David B.

Planche de David B et son interprétation par Trondheim.

On peut constater que pour la plupart des auteurs, les choix n’ont pas été au-delà de leur univers graphique (ou géographique) proche. Peu de surprises en fin de compte. La marque d’un certain manque de curiosité pour la majorité des dessinateurs ? A l’instar de leurs confrères européens, les auteurs nord-américains ont en effet pioché dans les œuvres issues de leur continent : le choix de Charles Burns s’est porté sur Chester Gould, celui de Scott McCloud sur Ernie Bushmiller, Jessica Abel sur Milton Caniff, ou Alex Robinson sur Will Eisner.

Les artistes asiatiques invités ont eu moins de chance puisque le fond manga du musée ne dispose pas d’autant de variété que ses équivalents occidentaux. Mais ce handicap leur a permis de s’échapper de leurs références naturelles. On retrouve toutefois sans surprise certains auteurs européens dont la notoriété a traversé les océans. Moebius, Neaud, de Crécy et Uderzo ont ainsi été réinterprétés par Kazuichi Hanawa, Hideji Oda, Lai tat Tat Wing et Doha Kang.

Segar revisité par Cestac.

A noter enfin pour la petite histoire que certains auteurs comme Killoffer, Loustal, Menu, Pellejero, Rabaté, Schuiten, Shelton et Trondheim ont l’insigne honneur d’être présents à la fois comme honoré et honorant. Une performance.

Au delà de ces considérations d’ordre sociologique, l’exposition "cent pour cent" est extrêmement alléchante par ses différentes facettes et la variété de ses angles d’approche : découverte/redécouverte, patrimoine/modernité, transgression/fidélité. A travers ces quelques noms (à peine un quart du total), on mesure la qualité du casting et l’ampleur de la tâche pour mener à bien cette exposition qui a la bonne idée de débuter le premier jour du festival d’Angoulême. Elle attirera sans nul doute les foules lors du FIBD et donnera une fameuse impulsion au musée. Que ceux qui n’auront pas l’occasion de se déplacer en Charente pendant ces deux petits mois se rassurent, "cent pour cent" sera itinérant et posera ces cimaises à Bilbao au printemps et à Paris (bibliothèque Forney) à l’automne.

"Cent pour cent" du 28 janvier au 28 mars 2010 musée de la bande dessinée d’Angoulême.

Cet article, dont je suis l'auteur, a été publié précédemment sur actuaBD .

Posté par _ THL _ à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Une expo événement pour le musée de la BD en 2010

Nouveau commentaire