18 septembre 2009

Un Portfolio à feuilleter absolument à la Bellevilloise

Jeudi soir avait lieu à la Bellevilloise (19-21 rue Boyer, Paris 20ème) le vernissage du premier portfolio12portfolio10Festival des arts graphiques, autrement appelé Portfolio. Le concept est à la fois simple et original : dresser un panorama des arts graphiques en 1000 m². On est d'accord, les arts graphiques, c'est vaste. Le terme englobe aussi bien la bande dessinée que la gravure, l’illustration, le design, la typographie, les tampons, les art toys ou le graff. Mais Portfolio n'a pas la démarche d'un musée ou l'ambition de faire un portrait définitif du sujet. Ici, on parle d'art vivant, de performance, on picore, on découvre. Et pendant les trois jours que va durer le festival, le programme va être particulièrement chargé et alléchant.

Le dessinateur Serge Clerc est à l'honneur. Outre l'affiche du Festival, Portfolio présente une exposition rétrospective de son œuvre.

portfolio05      portfolio06      portfolio08

30 illustrations pour 30 ans de carrière où l'on suit l'évolution de son trait, d'abord rond comme celui de Giraud, Tardi ou Margerin, puis de plus en plus pointu au fur et à mesure qu'il s'inspire de celui de Jijé.

portfolio03portfolio04Au rayon des expositions, on trouvera également un accrochage d'œuvres de graphistes pour les 50 ans de la police Helvetica, une présentation d'Art toys organisée par Artoyz Paris et un mur de strips. Les collectifs de graphistes seront présents en nombre et réaliseront des performances live. Pourquoi alors ne pas citer Sofarida, collectif multi-disciplinaire qui manie aussi bien la caméra vidéo, la platine et le crayon que l'humour (voir à gauche et à droite) ?

portfolio09Les cinéphiles apprécieront la projection de la fascinante suite de court-métrages d'animation Peur(s) du noir et d’un film sur la police Helvetica. Les mélomanes iront assister chaque soir à un concert illustré (voir à gauche le concert de Bad Mama Dog illustré par Romain Mocelli). Le petit conseil en plus : ne  manquer sous aucun prétexte  Aribo illustré par Jean-Paul Krassinsky vendredi soir.

Impossible également de ne pas visiter le stand de Vincent Sardon encombré portfolio01portfolio02par les impayables tampons qu'il confectionne lui-même. Comment ? Vous ne connaissez pas le tampographe Vincent Sardon ? Alors il est grand temps de se ruer sur son blog pour découvrir l'innombrable gamme de tampons (cliquer ici et dans la colonne de droite). Il y en a bien un qui vous conviendra.

Un festival sans dédicaces serait voué aux gémonies. 72 auteurs dont Serge Clerc, Mathieu Sapin, Bastien Vives, Florence Cestac, Edmond Baudoin, Guillaume Bianco, Jean-Paul Krassinsky, Monsieur le Chien et Jean-Luc Fromental seront donc présents.

Et pour clore cette énumération digne du Festival d'Angoulême, précisons que six tables rondes et deux conférences ponctueront le week-end. Ceux qui m'aiment prendront le train ou le métro pour assister à la table ronde que j'animerai dimanche à 16h00 sur le thème de "l'héritage de la BD franco-belge : ligne claire ou style atome ?" Une conversation à bâtons rompus en compagnie de Benoît Peeters, Didier Pasamonik et Jean-Luc Fromental.

Du 18 au 20 septembre à la Bellevilloise, 19-21 rue Noyer Paris 20ème, entrée payante disponible ici.

Images : © Thierry Lemaire.

Posté par _ THL _ à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Un Portfolio à feuilleter absolument à la Bellevilloise

Nouveau commentaire