25 janvier 2009

Soirée tango chez Aaapoum Bapoum

aaapoum05.1258022620.jpgaaapoum07.1258022597.jpg  Les libraires spécialisés en bande dessinée sont vraiment merveilleux. Avec toute la passion qu'on leur connaît, ils se décarcassent, se creusent la tête, se triturent les méninges pour offrir à leur clientèle un truc en plus qui fait la joie des amoureux du 9ème art. Ah, c'est autre chose qu'un supermarché ma brave dame ! Jeudi dernier, à la librairie de neufs et d'occasions Aaapoum Bapoum (14 rue Serpente, Paris VIème), honneur était rendu au classique argentin L'éternaute, une BD de science-fiction diablement prémonitoire. L'occasion de la réédition de ce feuilleton de 1956-57 chez Vertige Graphic était en effet trop belle pour ne pas marquer le coup. La soirée commença par une allocution du sémillant Vlad, portant barbe et écharpe rouge avec une même élégance. L'un des deux piliers de la librairie permit au public de réviser ses connaissances sur l'histoire de l'Argentine, aaapoum08.1258022635.jpgaaapoum04.1258022347.jpg  préalable indispensable à toute analyse plus poussée de l'album. Entre quelques dictatures, un général Peron, une crise économique, des putschs à tout va, la période située entre les années 30 et la fin des années 70 était propice à la naissance d'œuvres artistiques politisées. Hector Oesterheld, le scénariste de L'éternaute, ne s'en priva pas. Vlad rappela alors les grandes étapes de la vie de cet écrivain qui travailla avec Alberto Breccia, Hugo Pratt et José Muñoz et qui mourut tragiquement en 1977, enlevé puis exécuté par l'armée de son pays (comme d'ailleurs une grande partie de sa famille). Restait enfin à mettre en parallèle L'éternaute avec la situation politique de l'époque et souligner les thèmes contenus dans l'ouvrage. Giusti Zuccato (photo de gauche), l'un des deux éditeurs de cette réédition, prit alors la parole pour apporter quelques précisions de première main et décrire le travail de fourmi qu'a nécessité le recollement des planches originales de l'album, aaapoum01.1258022235.jpgaaapoum02.1258022328.jpg  dispersées aux quatre coins du monde et surtout en Italie. La nouvelle version papier étant, à quelques exceptions près, entièrement réimprimée à partir des originaux du dessinateur Francisco Solano Lopez, elle assure une qualité optimum. C'est ce qu'on appelle, savourons l'existence de tels professionnels, du vrai boulot d'édition. Et justement, afin de mettre en valeur le travail de Vertige Graphic, la librairie Aaapoum Bapoum proposait à la vue du public sur un de ses murs huit planches de L'éternaute. La boucle était bouclée et l'envie de se plonger dans la lecture du monument de la bande dessinée argentine s'était considérablement accrue tout au long de la soirée. C'est ce qui s'appelle une autre façon de faire vivre la BD.

L'éternaute sur Amazon

Images : ©  Thierry Lemaire.

Posté par _ THL _ à 17:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Soirée tango chez Aaapoum Bapoum

Nouveau commentaire